FOUDRE Une légende en quatre saisons

DERNIÈRE BANDE le label de Rodolphe Burger avec FOUDRE

7 février 2015 | Non classé | Permalink

Qui est la voix de BAAL – dieu de la foudre syrien, qui guide le prologue de FOUDRE et le personnage de DJBAAL qui électrise son épilogue? Il s’agit de Rodolphe Burger fondateur du groupe mythique KAT ONOMA , chanteur guitariste qui se produit aujourd’hui sous le label DERNIÈRE BANDE qui soutien la sortie de FOUDRE au printemps 2015.

Pour en savoir plus, cliquez ici ou dans l’image de DJBAAL

RB1

FOUDRE – EDITION DU COFFRET 2 DVDS + 1 LIVRE / SHELLAC

18 janvier 2015 | article, communauté | Permalink

FOUDRE enfin disponible dans un coffret prestige 2 DVDS + 1 Livre édité par le distributeur de cinéma indépendant SHELLAC le 1er mai 2015.

Version française – Sous titres anglais, italiens, russes et polonais.

Rendez vous sur leur boutique  pour commander en ligne ou en cliquant sur les nuages.

version12 (2)Appel à souscription 

Capture d'écran 2015-01-19 16.52.25

           

 

                              

FOUDRE A ROME pour une projection unique le 7 décembre 2014

24 novembre 2014 | Non classé | Permalink

FOUDRE est sélectionné pour la première fois en Italie dans le cadre du Festival DETOUR ON THE ROAD à Rome.

detour-on-the-road2014_cover_web

Le film sera présenté dimanche 7 décembre 2014 dans l’enceinte du Ciné club Détour, siège du FESTIVAL DETOUR ON THE ROAD (Via Urbana 107 rione Monti Roma).

Le film, produit par Mezzanine films et Envers Compagnie, sera prochainement édité en coffret dvd par le distributeur Shellac. Il a été présenté en première mondiale au Festival International de Rotterdam en 2013, puis a été accueilli au Festival International de Moscou, de St Petersbourg, au Festival Tmobile New Horizons de Wroclaw en Pologne, au Festival International du film de Pune et de Yashwant en Inde. Il a obtenu le “Prix de la Recherche la plus fructueuse des sources de l’impossible” Au Festival International de Saint Petersbourg.

FOUDRE est une légende en quatre saisons, un horizon cinématographique ramifié comme l’éclair.  Ses histoires traversent simultanément différents pays et siècles. L’automne suit un chasseur d’éclairs. L’hiver regarde la mélancolie. Le printemps ressucite un fou de dieu qui a vécu quarante ans sur une colonne en Syrie. L’été,  une adaptation de LA DISPUTE de Marivaux, met en scène la rencontre foudroyante de deux créatures d’intensité.

Pour la première fois en Italie, FOUDRE, d’une durée de 3H50, sera projeté en deux parties: à 17H30 la première partie, suivi d’un apéritif en présence de Manuela Morgaine. A 20H15 la deuxième partie, suivie d’une discussion avec la réalisatrice, animée par Roberto Silvestri.

La version italienne du film a été réalisé par Riccardo Garbetta et Silvia Tarquini. 

Foudre (Fulmine) di Manuela Morgaine al Detour on the Road Film Festival, Roma

 Sarà presentato domenica 7 dicembre 2014 presso il Cineclub Detour, promotore e sede del Detour on the Road Film Festival (via Urbana 107 rione Monti Roma), Foudre (Fulmine) di Manuela Morgaine, regista francese presente a Villa Medici in residenza artistica nel 1994.

Il film, prodotto da Mezzanine Films e Envers Compagnie, sarà distribuito in dvd e nelle sale da Shellac. È stato presentato in prima mondiale al Festival Internazionale di Rotterdam, nel 2013, e  accolto poi nelle seguenti manifestazioni: Festival Internazionale del Film di Mosca, Festival T-mobile Nuovi Orizzonti in Polonia, Festival Internazionale del Film di San Pietroburgo, Festival Internazionale del Film di Pune e di Yashwant (India). Ha ottenuto il« Prix de la Recherche la plus fructueuse des sources de l’impossible» al Festival Intervazionale del Film di San Pietrosburgo.

Foudre (Fulmine) è una leggenda in quattro stagioni, un orizzonte cinematografico che si ramifica come la scarica di un fulmine. Le sue storie attraversano simultaneamente diversi paesi e secoli. L’autunno insegue un cacciatore di fulmini. L’inverno riguarda la melancolia. La primavera resuscita un mistico che ha vissuto per quarant’anni su una colonna in Siria. L’estate, adattamento de La disputa di Marivaux,  mette in scena l’incontro folgorante tra due intense creature.

Per la prima volta in Italia, Foudre (Fulmine), della durata di 3.50 h, sarà proiettato in due parti: ore 17.30 parte I, a seguire aperitivo alla presenza di Manuela Morgaine; ore 20.15 parte II, a seguire incontro con Manuela Morgaine, moderato da Roberto Silvestri.

La versione italiana del testo è stata realizzata da Riccardo Garbetta e Silvia Tarquini.

domenica
7 dicembre
h17.30 ANTEPRIMA ITALIANA
AcrossVideo _ Artisti on the Road
FOUDRE/FULMINE una
leggenda in quattro stagioni
parte 1 – Baal (autunno); Pathos Mathos (inverno)
Manuela Morgaine
Francia 2012, 2h06’’, v.o. francese, sott. italiano
Una leggenda in
quattro stagioni. Questo panorama è uno zigzag filmico che si biforca come la
scarica di un lampo. I soggetti attraversano simultaneamente diversi paesi e
secoli. L’autunno insegue un cacciatore di fulmini. L’inverno aspira a esaminare
la malinconia. La primavera resuscita un mistico che ha vissuto per
quarant’anni sulla cima di una colonna. L’estate mette in scena l’incontro
esplosivo tra due intense creature.
A legend in four seasons. This panorama is a filmic zigzag that forks
out like a bolt of lightning. Its subjects straddles several countries and
centuries simultaneously. Autumn follows a lightning hunter. Winter strives to
analyze melancholy. Spring resuscitates a god maniac who lived atop a column
for 40 years. Summer stages the earth-shattering meeting between two intense
creatures.
a seguire aperitivo alla
presenza della regista Manuela Morgaine
h20.15 ANTEPRIMA ITALIANA
FOUDRE/FULMINE una
leggenda in quattro stagioni
parte 2 La leggenda di Symeon: (primavera), Atomi
(estate)– primavera, estate
Manuela Morgaine
Francia 2012, 1h44’’, v.o. francese, sott. italiano
a seguire incontro con la
regista Manuela Morgaine. Modera Roberto SilvestriLIGHTNING will be screened for the first time in Italy during the Festival DETOUR ON THE ROAD in Rome.

detour-on-the-road2014_cover_web

The film will be presented on sunday dicember 7 2014 in the movie theater CINÉ CLUB DÉTOUR  during the second edition of the FESTIVAL  DETOUR ON THE ROAD (Via Urbana 107 rione Monti Roma).

Foudre (Fulmine) di Manuela Morgaine al Detour on the Road Film Festival, Roma

 Sarà presentato domenica 7 dicembre 2014 presso il Cineclub Detour, promotore e sede del Detour on the Road Film Festival (via Urbana 107 rione Monti Roma), Foudre (Fulmine) di Manuela Morgaine, regista francese presente a Villa Medici in residenza artistica nel 1994.

Il film, prodotto da Mezzanine Films e Envers Compagnie, sarà distribuito in dvd e nelle sale da Shellac. È stato presentato in prima mondiale al Festival Internazionale di Rotterdam, nel 2013, e  accolto poi nelle seguenti manifestazioni: Festival Internazionale del Film di Mosca, Festival T-mobile Nuovi Orizzonti in Polonia, Festival Internazionale del Film di San Pietroburgo, Festival Internazionale del Film di Pune e di Yashwant (India). Ha ottenuto il« Prix de la Recherche la plus fructueuse des sources de l’impossible» al Festival Intervazionale del Film di San Pietrosburgo.

Foudre (Fulmine) è una leggenda in quattro stagioni, un orizzonte cinematografico che si ramifica come la scarica di un fulmine. Le sue storie attraversano simultaneamente diversi paesi e secoli. L’autunno insegue un cacciatore di fulmini. L’inverno riguarda la melancolia. La primavera resuscita un mistico che ha vissuto per quarant’anni su una colonna in Siria. L’estate, adattamento de La disputa di Marivaux,  mette in scena l’incontro folgorante tra due intense creature.

Per la prima volta in Italia, Foudre (Fulmine), della durata di 3.50 h, sarà proiettato in due parti: ore 17.30 parte I, a seguire aperitivo alla presenza di Manuela Morgaine; ore 20.15 parte II, a seguire incontro con Manuela Morgaine, moderato da Roberto Silvestri.

La versione italiana del testo è stata realizzata da Riccardo Garbetta e Silvia Tarquini.

domenica
7 dicembre
h17.30 ANTEPRIMA ITALIANA
AcrossVideo _ Artisti on the Road
FOUDRE/FULMINE una
leggenda in quattro stagioni
parte 1 – Baal (autunno); Pathos Mathos (inverno)
Manuela Morgaine
Francia 2012, 2h06’’, v.o. francese, sott. italiano
Una leggenda in
quattro stagioni. Questo panorama è uno zigzag filmico che si biforca come la
scarica di un lampo. I soggetti attraversano simultaneamente diversi paesi e
secoli. L’autunno insegue un cacciatore di fulmini. L’inverno aspira a esaminare
la malinconia. La primavera resuscita un mistico che ha vissuto per
quarant’anni sulla cima di una colonna. L’estate mette in scena l’incontro
esplosivo tra due intense creature.
A legend in four seasons. This panorama is a filmic zigzag that forks
out like a bolt of lightning. Its subjects straddles several countries and
centuries simultaneously. Autumn follows a lightning hunter. Winter strives to
analyze melancholy. Spring resuscitates a god maniac who lived atop a column
for 40 years. Summer stages the earth-shattering meeting between two intense
creatures.
a seguire aperitivo alla
presenza della regista Manuela Morgaine
h20.15 ANTEPRIMA ITALIANA
FOUDRE/FULMINE una
leggenda in quattro stagioni
parte 2 La leggenda di Symeon: (primavera), Atomi
(estate)– primavera, estate
Manuela Morgaine
Francia 2012, 1h44’’, v.o. francese, sott. italiano
a seguire incontro con la
regista Manuela Morgaine. Modera Roberto Silvestri

FOUDRE par Dmitry Volchek

17 septembre 2014 | Non classé | Permalink

Bien que le Festival du film de  Rotterdam commence à avoir des concurrents, il reste néanmoins le meilleur festival dans le monde ; je suis venu ici pour la dix-huitième fois et je reviendrais ici jusqu’à ce que je sois invité par la marraine osseuse (la mort).

(…)

Dans la programmation de Rotterdam cette année, il y avait un film  frappant à tous égards.

Manuela Morgaine a réalisé un film de 4 heures sur des survivants de la foudre, et ce pendant neuf ans et sans presque aucun financement, avec, pour finir,  l’aide d’une campagne de crowdfunding.

Il y a trois ans qu’est sorti le film de Jennifer Beychvol «Œuvre de Dieu» sur le même sujet. Parmi ses héros, il y avait l’écrivain Paul Auster, qui racontait comment sous ses yeux, la foudre a tué un de ses camarades de classe.  «Œuvre de Dieu» est un objet tout à fait traditionnel avec des têtes parlantes et une morale (Dieu agit de façon mystérieuse et vous vous en tenez à sa dernière volonté).

Manuela Morgaine a inventé une telle architecture incroyable, que les maîtres qui ont reconstruit la jetée Wilhelmina, là où se tient le festival de Lantaren-Venster  à Rotterdam, l’envieraient.

«Foudre» est un film en quatre saisons. «Automne» évoque des personnes qui viennent d’être frappés par la foudre : un pêcheur, un berger, un agriculteur et un propriétaire d’ hôtel qui nous parlent de leur expérience,  accompagné par le personnage de Baal​​, chasseur d’éclairs, qui est aussi à ses heures, un DJ parisien.

– «J’ai reçu toute l’électricité produite par toutes les centrales en France» dit fièrement l’agriculteur.

Pour tous, c’est une expérience existentielle primordiale dont ils se souviennent jour après jour (Paul Auster a également déclaré qu’il pense constamment au feu divin, à la carbonisation de son ami).

La dernière à se confesser, c’est une danseuse que la foudre a frappé sur la plage. Maintenant, elle est paraplégique mais sa vie s’est curieusement embellie après l’accident; elle se sent heureuse et danse encore (en fauteuil roulant).

La deuxième saison « Hiver » est dédiée aux patients  souffrant de dépression. Apparaît un personnage de mélancolie  sous les traits de Saturne, incarné par  le psychiatre William de Carvalho. Celui ci étudie les méthodes de guérison par l’électricité : les électrochocs.  Ses ancêtres viennent de la Guinée-Bissau , ici dans le film entrent en transe et communiquent avec les dieux lors de transes rituelles, et l’un des attributs de la cérémonie est une minuscule civière rouge décorée de fragments de miroirs.

Saturne raconte aussi que le médecin romain Galien recommandait de traiter les troubles mentaux en posant sur la tête des malades un poisson : la raie électrique.

Nous avançons dans le « Printemps », sur les ruines de Palmyre en Syrie. Ici vit un archéologue-stylite qui recherche dans le désert la mystérieuse truffe appelée Kama. On sait que son mycélium s’entremêle avec les racines de la rose des sables et qu’elle est inséminée par la foudre, grâce à son phallus de feu qui transperce le sable. La truffe Kama a des propriétés aphrodisiaques. Elle est ici transportée sur l’île de Sutra…

Avec ce Kama Sutra commence l’ «Eté» : dans la pièce de Marivaux «La dispute» (1744), deux orphelins Azor et Egle sont élevés séparément dans un isolement complet, et vont découvrir les secrets de l’amour. Une rencontre entre eux est arrangée afin de déterminer qui est le plus chaste de l’homme ou de la femme.

C’est l’expérience du coup de foudre amoureux, l’amour au premier regard. Les marionnettes fardées d’Azor et d’Eglé copulent sur la plage. Leur histoire est commentée par un astrophysicien qui conclut que les trous noirs et la dépression sont une seule et même chose, ainsi que la foudre et le sperme qui sont matières similaires.

Azor et Eglé sont rattrapés par Saturne -Mélancolie, et pour finir, tous les personnages se rencontrent dans une discothèque orchestrée par le dieu et DJ Baal .

Dois-je ajouter que la danse commence dans un fauteuil roulant?

(…)  «Foudre» est l’un des premiers films des plus impressionnants de ces dernières années.

Le film ne ressemble absolument à aucun autre et à juste titre ;  il était inclus dans le concours Bright Future (dans le jury duquel on retrouvait le critique Boris Nelepo).

En voyant FOUDRE, je me suis  rappelé  l’un des derniers spectacles de Romeo Castellucci «The Four Seasons Restaurant» où des filles qui se sont coupées la langue interprètent « La mort d’Empédocle » d’Hölderlin en agitant des drapeaux. (…)

Traduction de l’article par Natacha Kantor

FOUDRE à travers les yeux du grand cinéaste espagnol GONZALO GARCIA PELAYO

7 avril 2014 | Non classé | Permalink


imgres

FOUDRE : Le Fantôme de l’Electricité

par GONZALO GARCIA PELAYO

«  Le fantôme de l’électricité  hurle dans l’ossature de son visage », le meilleur vers du rock américain (Dylan) se manifeste dans « FOUDRE » le film de Manuela Morgaine ( quatre heures en quatre parties) que je viens de voir : www.foudre-lefilm.com

« FOUDRE » , titre original en français , n’est pas seulement du cinéma moderne, c’est de l’art moderne. Il est difficile de raconter ce que le film évoque ; il m’est plus facile d’énumérer ses contenus : des personnes qui ont survécu à un foudroiement ( l’une d’entre elles parce que la foudre est descendue  depuis une longue fermeture éclair jusqu’à ses bottes).. une danseuse qui s’est retrouvée en chaise roulante ,à cause de la foudre ,mais qui affirme tout devoir de ce qu’elle est devenue à cet évènement…le troisième mouvement de la 9ème symphonie de Beethoven…les derviches et leurs extases …une passion pour tourner ce film au point de lui consacrer une dizaine d’années…des voyages en Tunisie, en Lybie, ou en Syrie, pays devenus depuis impossibles à visiter…Qu’est -ce que la mélancolie ? l’électrochoc ou la foudre contrôlée…Simon le stylite et une merveilleuse liste au fil des siècles, de tous les fous qui, comme lui, ont passé leur vie en haut d’une colonne, en attirant la foudre…la musique moderne et ethnique de Philippe Langlois…l’Euphrate(ay ! un fleuve qui manque à ma collection !), Palmyre la romaine et l’histoire de Kama, l’île de Sutra(inventée ? je crois bien que oui !), Marivaux le grand auteur français , père du « marivaudage », dont je parlais récemment avec Paulino Viota…un quartette de Haydn…l’admiration de Boris Nelepo et d’autres critiques ,collaborateurs comme Vassili Economou,de la revue « Lumière », une grande du Web, Link, que j’encourage à visiter…l’amour envers certains collaborateurs psychiatres, musiciens, archéologues, chasseurs d’orages ou astronomes , qui  nous racontent  , au long de merveilleuses litanies ,que notre sang vient du noyau des étoiles…des impressions de ressemblances avec Arrabal  ou avec le cinéma de « Los Hijos »…la Méditerranée et la connaissance classique d’Alexandrie…les colonnes de savon d’Alep…un épilogue dans une discothèque avec le retour de nombreux personnages qui défilent sur onze siècles…le zig zag comme forme…le Festival de Rotterdam.

Plus qu’un film c’est une expérience, le fantôme de l’électricité.

Félicitations , Manuela.

Traduction de l’espagnol : Chantal Maria Albertini

 

To know more about Gonzalo Garcia Pelayo, cliquez ici.

Foudre a été selectionné comme l’un des meilleurs films de 2013 par Vasssilis Economou.

16 mars 2014 | Non classé | Permalink

Foudre fait parti des deux meilleurs films expérimental de l’année 2013 pour Vassilis Economou, critique grecque dans un blog de cinéphile.  24 fois la vérité seconde.

Foudre - ATOMES3                                                                                                                                                                                                                                         Voici la liste des films parus dans la revue LUMIÈRE.

Nicolas Dehorter / translations David H. Pickering